mercredi 16 octobre 2013

Fraternités, franc-maçons et révolution

Didier Convard a préfacé le premier album d’une nouvelle série Fraternités qui sort chez Delcourt. Rien que de très normal quand on sait l’attachement passionnant et passionné de Convard (Le Triangle Secret) à la franc-maçonnerie, clé de voûte de la série.

Dans la famille Baudecourt on est non seulement journaliste, éditeur de journaux mais aussi franc-maçon. Mais en 1792 ce n’est pas simple. On se prépare à voter la mort du roi Louis XVI avec la bénédiction du futur Louis-Philippe surnommé à l’époque Philippe Egalité. Les Baudecourt publie Fraternités, un journal qui ose dire la vérité et c’est dangereux pour des politiques manipulateurs qui n’hésite pas à tuer un proche des Baudecourt. Des pamphlets anti-maçonniques circulent et les fils de Baudecourt sont montés contre leur père. Si on y ajoute un doute sur la filiation de l’un des deux fils on a un volcan prêt à exploser en pleine révolution.

Lire la suite de la chronique de Jean-Laurent Truc sur LigneClaire.
Fraternités, Tome 1 : 1792, l'Ordre guillotiné de Jean-Christophe Camus